Urgence main Sud Aquitaine

Des mains au service de vos mains

Lésions cutanées

DSCF0026 copie DSCF0027 copie DSCF0028 copie


Les blessures de la main comportent le plus souvent une effraction du revêtement cutané. On parle de plaie. La suture, réalisée après exploration de la plaie et réparation éventuelle des lésions profondes, consiste à rapprocher, le plus souvent à l’aide de fils (points de suture) les berges de la plaie qui vont alors cicatriser en une à deux semaines.

Certains traumatismes, en particulier ceux qui comportent un mécanisme d’arrachement ou de dilacération, peuvent aboutir à une lésion qui comporte une destruction complète d’une surface cutanée plus ou moins étendue, rendant la suture impossible.

Trois techniques sont alors utilisables:

  • si le perte de substance est peu profonde et peu étendue, on réalise une CICATRISATION DIRIGÉE: la plaie est laissée ouverte, et une infirmière va réaliser quotidiennement un pansement à base de corps gras. Ce dernier favorise la cicatrisation. La couche superficielle de la peau (épiderme) va progressivement recouvrir la plaie, en quelques semaines;
  • si la perte de substance est peu profonde mais étendue, on réalise une GREFFE DE PEAU: un fragment de peau est prélevé à l’aide d’un appareil spécial (le dermatome) puis placé sur la zone à recouvrir. Ce fragment de peau est totalement détaché de l’organisme et sa nutrition va se faire à partir de la zone recouverte, par sa face profonde. La zone donneuse va cicatriser spontanément car le prélèvement est peu profond;
  • si la perte de substance est profonde, mettant à nu des éléments importants (os, tendons...), on réalise un LAMBEAU CUTANÉ: il s’agit d’un fragment de peau et de tissu sous-cutané qui reste attaché à l’organisme par ses vaisseaux propres qui en assurent la nutrition, et qui est placé sur la zone à recouvrir. La zone donneuse nécessite le plus souvent une greffe de peau, comme dans l’exemple ci-dessus.
Vous êtes ici : Accueil Pathologies Main Lésions cutanées